Esport : Comment la prochaine génération d’étoiles de la F1 peut-elle venir du jeu ?

by Steve 0

Il y aura toujours un écart, pour beaucoup, entre l’esport et les sports traditionnels. La raison la plus simple est que, la plupart du temps, les jeux vidéo ne peuvent jamais simuler pleinement la réalité. Les meilleurs joueurs de la FIFA au monde auraient l’air stupide sur un terrain de football, par exemple.

Il existe toutefois une exception notable dans le sport automobile, où les pilotes professionnels jouent essentiellement à des jeux, dont des simulateurs, pour se préparer aux courses depuis des années. Alors, est-il vraiment impossible qu’un futur champion du monde de Formule 1 vienne de l’esport ?

Voici les détails de cette nouvelle :

De grandes écuries de F1 sont en quête de nouveaux talents

Des équipes comme McLaren espèrent trouver la prochaine grande étoile de toutes les manières possibles, ce qui les a amenées à créer le projet Shadow, leur initiative esport. L’équipe britannique essaie d’utiliser le jeu pour trouver des pilotes talentueux.

Les joueurs de nombreux jeux de simulation de course, y compris iRacing et Forza Motorsport, peuvent s’affronter pour tenter de rejoindre l’équipe de F1 esport de McLaren. C’est leur façon de faire participer les jeunes garçons et filles au sport de la course automobile et de leur permettre de passer à d’autres programmes proposés par McLaren.

Le futur sera au esport

Neuf des dix équipes de F1, à part Ferrari, participent à la série officielle F1 Esport. Dans la dernière édition du jeu vidéo F1, il était tout à fait approprié que Mercedes réalise le doublé, l’équipe remportant le titre de constructeur et le représentant britannique de Mercedes, Brendon Leigh, défendant la couronne qu’il avait gagné lors de la première édition de la ligue.

Mais c’est non seulement un excellent moyen pour les équipes de F1 de trouver du talent, mais également un nouveau moyen pour les pilotes potentiels de faire le saut dans les rangs des professionnels.