Selon les scientifiques, le Wi-Fi n’est pas mauvais pour la santé !

by Steve 0

L’omniprésence du Wi-Fi dans la société moderne a suscité une réaction réactionnaire de la part d’une minorité de plus en plus vocale qui affirme que les signaux Wi-Fi sont dangereux pour la santé, ce qu’ils appellent une hypersensibilité électromagnétique. De telles affirmations ne sont pas étayées par la recherche scientifique, selon Kenneth R. Foster, professeur émérite de bio-ingénierie à l’Université de Pennsylvanie, dans un article publié pour la revue de recherche Education Next.

Les allégations d’effets néfastes sur la santé du Wi-Fi et d’autres signaux de radiofréquence (RF) reposent largement sur l’utilisation familière de termes scientifiques. Les opposants au Wi-Fi parlent assez souvent de radiations, que la moyenne des gens associe aux accidents nucléaires ou à la surexposition aux rayons X. Scientifiquement, le rayonnement est défini comme une énergie se déplaçant dans l’espace et Foster note que même la lumière d’une lampe de poche est une forme de rayonnement.

Quelle différence ?

Le principal facteur de différenciation est que les signaux RF sont une forme de rayonnement non ionisant, incapable d’endommager les cellules et les tissus.

Ci-dessous une vidéo expliquant ces faits :

Les réseaux Wi-Fi reposent sur la communication entre les points d’accès, généralement montés au plafond pour les réseaux déployés dans les écoles ou les entreprises, et sur les périphériques clients qui communiquent avec eux. Foster note que “si le réseau fonctionne à pleine capacité (une situation inhabituelle, même dans une classe d’élèves accédant au réseau), la quantité totale d’énergie RF transmise sur le réseau pourrait être à peu près comparable à celle d’un téléphone portable unique utilisée dans la pièce.

Des tests sont réalisés

Les signaux RF générés par les antennes Wi-Fi, Bluetooth ou téléphoniques de tout appareil vendu légalement aux États-Unis sont soumis à des tests et à une autorisation de la FCC afin de garantir leur conformité aux limites de sécurité. Le seuil réglementaire de la FCC est loin en dessous de tout niveau d’exposition manifestement dangereux, selon Foster.

Les signaux Wi-Fi représentent une quantité relativement minime de l’exposition RF totale à laquelle les personnes sont soumises chaque jour. L’Université de Barcelone a mené une étude visant à mesurer l’exposition aux RF de 529 enfants âgés de 8 à 18 ans vivant en Europe sur une période de trois jours.