La technologie offre-t-elle des solutions à vos clients et employés ?

by Steve 0

Le fossé générationnel sur le lieu de travail est devenu un sujet très discuté ces dernières années, alors qu’un nombre croissant de diplômés rejoignent le marché du travail, tandis que d’autres membres plus âgés reportent la retraite à un âge plus avancé.

Le résultat est un mélange de baby-boomers et de génération Z au bureau, ce qui pose de nouveaux défis. À bien des égards, la technologie est considérée comme l’une des principales causes de la fracture générationnelle sur le lieu de travail aujourd’hui, et pourtant, si elle est traitée efficacement, elle constitue également un catalyseur pour les entreprises.

La diversité pour le meilleur ou pour le pire ?

L’association technologique CompTIA a révélé que, bien que les employés de toutes les générations poursuivent des objectifs de carrière similaires, les millénaires sont beaucoup plus à l’aise avec la technologie et considèrent leurs collègues plus âgés comme étant rigides et coincés dans leurs habitudes.

Voici l’avis d’un dirigeant sur ces changements :

Les générations X et Y voient souvent le changement «comme un vecteur de nouvelles opportunités», alors que la génération Z «est habituée au changement et l’attend sur le lieu de travail». Les baby-boomers, quant à eux, sont plus réticents et prudents lorsqu’il s’agit de s’adapter aux changements.

Attention à l’écart

Premièrement, nous devons comprendre comment les différentes générations perçoivent la technologie. La recherche révèle que, sans surprise, en matière de compétences technologiques, les baby-boomers et la génération X sont plus enclins à apprendre via des cours traditionnels dispensés par un instructeur ou des outils d’auto-apprentissage, tandis que les millénaires préfèrent les véhicules collaboratifs et centrés sur la technologie.

Cette recherche à l’égard de la technologie est confirmée par les recherches de la société d’analyse de données Nielsen, qui montre que plus de 74 % des femmes de la génération Y croient que les nouvelles technologies leur facilitent la vie, contre 31 % de la génération X et seulement 18% des baby-boomers.